Les revenus que vous dégagez d’une location nue, c’est-à-dire vide de tout meuble ou non-meublée, sont catégorisés dans les revenus fonciers. En fonction de leur montant total, vous relèverez donc soit du régime micro-foncier, soit du régime réel.

Comment déclarer ses revenus fonciers pour le cas d’une location nue ? Voici plus d’informations sur l’imposition des revenus fonciers de location nue et les modalités de déclaration fiscale.

Le régime fiscal de la location nue

Le régime micro-foncier

Vous relevez du régime micro-foncier dès lors que le total de vos revenus locatifs ne dépasse pas les 15 000 euros par an. Dans ce cadre, l’administration fiscale applique un abattement de 30% sur les revenus, ce qui signifie en pratique que seuls 70% des revenus locatifs sont imposables.

Toutefois, aucune charge ni dépense ne peut être déduite par la suite, ce qui peut s’avérer peu avantageux dans le cas où leur montant est plus élevé que l’abattement qui s’applique.

Dans tous les cas, il demeure possible d’opter pour le régime réel, qui s’appliquera pour les 3 ans qui se suivent.

Le régime réel

Le régime réel s’applique automatiquement lorsque le montant annuel de vos revenus fonciers dépasse les 15 000 euros, mais vous pouvez délibérément le choisir en cas de montant inférieur.

Ce mode d’imposition vous permet de déduire les charges et les dépenses de votre revenu brut foncier de votre recette et donc, de diminuer vos impôts. Cela concerne entre autres les intérêts d’emprunt, les frais de gestion, les diagnostics, les travaux d’amélioration des bâtiments, l’entretien, etc.

Si, à la suite du calcul, vous constatez un excédent foncier, les sommes qui y correspondent relèveront de l’impôt sur le revenu, et au contraire en cas de déficit, vous pourrez réduire votre fiscalité.

Le déficit foncier est le fait d’avoir plus de charges que vous ne produisez de revenus locatifs. Ce déficit peut être imputé de votre revenu foncier global dans une limite de 10 700 euros par an tandis que la part de déficit au-delà de cette somme pourra être reportée et déduite des revenus fonciers sur les années suivantes dans une limite de 10 ans.

Vous l’aurez compris, le déficit foncier est une niche fiscale que vous pouvez exploiter afin de diminuer votre imposition sur vos revenus locatifs. Prenez soin de bien conserver toutes les factures qui justifient les charges et dépenses afin de pouvoir les présenter au fisc en cas de besoin.

Il existe d’autres moyens pour optimiser la fiscalité de vos investissements immobiliers que vous pouvez explorer en vous faisant accompagner par un expert en la matière tel que C2i Sud-Ouest. Nos services s’articulent entre autres autour de la fiscalité, mais aussi le conseil juridique pour la réalisation de vos projets d’investissements, l’analyse de rentabilité de vos investissements immobiliers, l’estimation de la valeur des biens, l’expertise commerciale et marketing pour vos projets de commercialisation, l’analyse de solvabilité, etc.

Faites appel à un professionnel de l’immobilier pour être sûr de faire le bon choix lors de la déclaration de vos revenus et afin de profiter du régime fiscal le plus avantageux.

Contact

Agence Toulouse :
28 rue Pharaon, 31000 Toulouse
Agence Cugnaux:
6 Place de L'église, 31270 Cugnaux

Suivez-nous